Le Contre-article Beauté avec 3 mois de retard

Bon déjà bronzer ça me fait chier. Faire du sport pour perdre du poids, me faire un fessier callipyge instagramable sur fond de voilier, j’ai la flemme.

Au delà de tout ça, -et je ne remets pas en cause la valeur de ces raisons- j’en ai marre que tous les étés on me lobotomise avec les squats, le bronzage, les crèmes contre le lard, le mou, les vergetures.

Qui est ce on? Oui, les magazines, oui les publicités.
Mais en fait, je les regarde quasi jamais. C’est plus mon feed instagram, facebook qui finit par me fatiguer. Pas les gens. Mais les photos de leurs activités. De leurs bouts de corps qui seraient potentiellement photographiables (cf les cuisses saucisses / les fesses abricot / les boobs et les bouches cerise). Je suis comme tout le monde, ça me fait rêver jusqu’à ce que ça me fasse sincèrement profondément chier. Pour plusieurs raisons.

La répétitivité des images

Même quand on a envie de se retenir de regarder son portable en vacances, il y a toujours ce moment où, oisifs, las d’être abreuvés de grande vacuité estivale, on scroll down son feed insta ou fb. Et là, on voit bien que les copiés-collés s’enchaînent comme un défilé de kiabi basics. Certains angles de vue, certaines couleurs saturées reviennent inlassablement, et nous retrouvons le topos des jambes dans l’eau. Où qu’on soit. J’avoue, j’aime bien au début. Au bout de la 45646846464564354343120216 photo de jambes dans l’eau, j’ai certaines pulsions qui montent. Elles impliquent des méduses. Et des sangsues.

La similitude des corps

Première chose vraiment embarrassante. Sous les angles de vue et les injonctions pré-estivales habituelles (injonctions soigneusement ou inconsciemment intégrées), les corps se ressemblent tous. A peu de choses près. Il y a souvent les invariants suivants :

  • formes localisées et cul mis en valeur
  • bronzage
  • corps globalement fin sauf au niveau des zones névralgiques sus-mentionnées

Une vision de la femme par la femme

Deuxième chose réellement embarrassante. C’est cette vision qu’ont beaucoup de femmes de ce à quoi elles devraient ressembler pour être dignes de se montrer. Je ne suis pas exempte de complexes divers et variés, irrationnels tous autant qu’ils soient.

Adorant la mode, la beauté, la volupté du corps, mon oeil est habitué à un certain esthétisme. Mais je ne remets pas en question la perception, chose forgée péniblement depuis l’enfance. Je remets juste en question le fait de
1) ne pas se sentir assez libre pour montrer la vérité de son corps
2) ne pas creuser assez loin dans ce qui fait la particularité de sa personne, de ses goûts, de ses visions pour être ensuite capable de montrer ces choses qui rendraient les réseaux sociaux beaucoup plus « révélatoires » de talents (ce qui est déjà le cas, c’est une source qui me semble souvent intarissable, et j’adore ça!) que confirmatoires d’appartenance à des clans (fabriqués).

La redondance des loisirs

Et juste pour finir par une touche complètement capricieuse :
Ah mais c’était tellement plus drôle quand y avait pléthore de beuveries et de gens qui faisaient n’importe quoi de leurs corps juste pour le fun que toutes ces modes actuelles qui finissent par nous faire croire que les gens ont oublié qu’ils avaient un corps en dehors de leur feed insta. Genre ça bouffe que des graines, ça fait 120 squats par jour et ça se promène en boxer et en chaussettes hautes toute la journée en récitant des phrases métaphysiques d’auteurs anonymes. Fuuuuuck. J’ai envie de corporalité moi, j’ai envie de souterrains, de viscères, de vergetures et de cicatrices, d’histoires, de trucs perso et de trucs débiles, de trucs profonds, de trucs qui osent vraiment. J’ai envie de sentir que j’ai capté une vérité chez l’autre et donc chez moi. Pas une version sur papier glacé de ce à quoi la vie pourrait ressembler. I mean pas H24. Un peu pour stimuler le rêve lointain. Ca suffit. Je veux pas devenir une nazie de l’image.

Rien à battre

On est mi-octobre, on se les caille, et je ferai rêver personne avec ces photos, mais l’idée c’est que :

  • je vais à la plage pour être dans l’eau, pour ne faire qu’un avec la vasteté de la grande bleue, pas pour faire la saucisse bronzante, alors quand je m’expose pour qu’on me prenne en photo, je prends des coups de soleil dégueulasses qui perdurent toute l’année (ex : le pied gauche qui a presque doublé de volume à cause de la brûlure suite aux photos) parce que le reste du temps, il y a trop de musées à visiter, de cerveaux dingues à explorer à travers des myriades d’oeuvres, trop de livres à lire, trop de films à compulser et trop de rêves dans lesquels s’abîmer pour forger sa pensée singulière et révolutionnaire.
  • je dispose de mon corps comme je l’entends, et faire du sport car la culpabilité me stimule, pour moi c’est une fausse bonne raison. mon corps finira par me faire la gueule pour ça. alors je le laisse vaquer à ses occupations de corps, et je l’emmerde pas avec des exercices absurdes. j’ai besoin  qu’on me fasse rêver pour bouger mon corps. dans le fond c’est normal, le corps c’est le vaisseau de l’esprit et du coeur, et si ni l’un ni l’autre ne sont touchés, mon corps n’est pas un zombie, il va pas se mettre à se désarticuler dans tous les sens. seules les activités qui me font rêver comptent à mes yeux.
  • la diaphanéité, la peau d’orange, les vergetures et le mou gras qui dépasse ont le droit et le devoir d’être vus. il s’agit là d’instruire.

Photos : Elsa

Publicités

6 commentaires sur « Le Contre-article Beauté avec 3 mois de retard »

  1. Un grand bravo pour cet article écrit avec sincérité et beaucoup d’humour! Nous nous devons, en tant que femmes libres, d’affronter les diktats et ne pas s’y soumettre. Les corps sont beaux dans leurs réalités et leurs imperfections les rendent vivants.
    Très joli maillot de bain vintage au passage!
    Ce blog me plaît parce qu’il est réellement différent et je crois que je suis en train d’en devenir une lectrice compulsive 😉
    A bientôt!
    Nathalie de Wild lingerie

    Aimé par 1 personne

    1. Ahhhh mais c’est absolument adorable ce message !!!! Merci Nathalie, ce que tu me dis me fait extrêmement plaisir et je suis d’accord avec toi à 100%, c’est à nous de prendre le pouvoir et de juste décider de nous montrer telles que nous sommes, sans sélection préalable ! Ça permet d’étirer les perceptions 😉 merci pour tous tes compliments, j’ai l’impression qu’une petite fée est venue me couvrir de paillettes ce soir !!! 😁😘

      J'aime

    1. Owh thanks a lot Alice! Coming from you I really take it as a great compliment 😀
      I don’t know if you can understand French, because I realized when I read your blog that we had many common opinions about fashion and art 😉
      Thanks for stopping by Alice !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s