Pink Zebra

I want that red velvet
I want that sugar sweet 

Aujourd’hui c’est un look pop et pétillant que j’arbore. J’ai voulu mixer deux teintes proches : du rose et du rouge en essayant de ne pas trop me la jouer binaire non plus (accessoires dorés, cuivrés et bleus). J’ai ressuscité une vieille robe achetée il y a de nombreuses années à H&M sur laquelle j’avais totalement craquée pour sa couleur et son motif original. J’ai de même chaussé mes escarpins rouges chéris avec lesquels je peux marcher plusieurs kilomètres dans la ville! (je me la pète carrément et je m’en ballek)

 

J’adore jouer aux archéologues avec mes placards abyssaux, je sais que je trouverai toujours des perles que je n’avais pas su utiliser autrefois, et que je vais pouvoir remixer avec de nouveaux accessoires. C’est une vraie passion, un jeu d’invention sans cesse renouvelé, un collage surréaliste. Je ne connais pas d’art plus complet que la mode si ce n’est peut-être le design d’espace qui puisse convoquer autant de fonctions, de sens, de symbolique et de jeu. J’ai toujours voulu garder la mode comme un bien précieux, quelque chose de sacré auquel je ne toucherais que lorsque je serais prête à assumer tout ce que ça implique et tout ce que ça peut déclencher aussi chez autrui. C’est une putain de formule magique. Pendant longtemps, je me suis tenue à l’écart de cet univers, préférant creuser dans les arts les plus cryptiques en premier, et graduellement je savais qu’en grandissant, l’image (et l’image de moi-même) allait évoluer, et que je pourrais y revenir quand le croisement volontaire de tous les arts que j’avais étudiés serait assez approfondi, mûri. Aimer profondément les affaires de style et l’histoire de la mode ainsi que son impact social et psychologique, c’est nécessairement aimer la peinture, le cinéma, la littérature, l’histoire, la politique, la psychologie, la psychanalyse, la philosophie, le design, le graphisme, la poésie, la magie, et même… la sorcellerie. C’est toutes ces choses que la mode contient en elle, et qu’elle a le pouvoir d’engendrer.

 

Ah! L’explosion de l’efflorence estivale!

1020798

Pour en revenir aux accessoires, car après tout, “le superflu, [cette] chose si nécessaire”, m’est absolument vital pour raconter mes histoires, les bijoux sont comme la ponctuation qui découpe ce récit que je déploie sous vos yeux, le pare, le structure, l’appuie et le met en valeur, ou parfois brille par sa seule présence. Je porte ici des bracelets en bois peints ; je les trouve totalement canon, à l’image des reflets changeants de la grande bleue. Il fallait casser ce rose et ce rouge très présents et briser le récit tout doucereux qui s’installait là. L’association du rouge et du bleu est fatale en terme de contraste dynamique.
10207821020781Un peu de douceur avec ce sac fourre-tout rose doré. 1020819

Quand je mets ces chaussures, j’imagine que cette chanson m’accompagne partout, c’est la musique des talons hauts et des réactions qu’ils suscitent!

Tenue

Robe, H&M
Sandales, Mango -> chaussures proches du modèle : Steve Madden
Ceinture, Amazon
Sac, H&M
Collier, Romwe
Bracelets, petite boutique de bijoux à Collioure
Bague, Newlook
Rouge à lèvres, L’Oréal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s