Blogs mode : l’art du storytelling

De nos jours, nous croulons sous la pluralité de blogs, de comptes instagram, tumblr, des millions de photos circulent quotidiennement sur les réseaux sociaux… Mais parmi ces clichés partagés en abondance, combien vont réellement nous marquer, nous toucher, voire nous bouleverser émotionnellement?

Le gros challenge des bloggeurs actuels est de rendre vivante, animée, impactante leur photo. Il existe pléthore de blogs insipides, des photos tout simplement chiantes à regarder. Encéphalogramme plat. Pas de soupçon de palpitation.

Alors comment rendre son image excitante? Il faut raconter une histoire. Il faut qu’elle possède un impact émotionnel. Qu’elle livre quelques pistes d’interprétation, qu’elle emmène en voyage, qu’elle révèle votre personnalité. C’est tout l’art du storytelling.

A mes yeux, la mode ne sera jamais : être un cintre à marques. La mode est le vivant, la mode est le rêve. Elle doit faire briller nos yeux, nous rendre fébriles et enthousiastes, sinon elle ne sert à rien. Je ne me sers pas de la mode comme d’une béquille de l’égo. Ce ne sont pas les fringues que j’aime. C’est ce qu’elles renvoient. C’est comment on se sent avec : une déesse, une sorcière, une femme fatale, une empoisonneuse, une sainte… La mode est un ART TOTAL.

Et s’il y a une chose que l’on aime faire, mes photographes de choc et moi, c’est bien raconter des histoires. Et quand bien même le public zappe volontairement le texte, c’est la représentation picturale qu’il regarde. Et c’est l’iconographie qui reste gravée dans sa tête, qui stimule son imaginaire. Ce dont je vais vous parler aujourd’hui c’est la méthodologie que l’on emploie notamment Pierre, Jim et moi pour réaliser un shooting avec un beau storytelling.

Le lieu

D’abord, nous repérons un lieu. Il faut qu’il y ait quelque chose d’unique ou de saisissant : soit un paysage urbain, soit naturel. On est à l’affût des lieux qui dégagent des ambiances spéciales, spectrales, féeriques, enchanteresses ou carrément désolées. Il peut s’agir d’un vieil arbre tout simple, d’un couloir à l’éclairage au néon, ou d’un spectacle naturel à couper le souffle.
hermes-15

Le personnage

Il n’y a pas vraiment d’ordre : nous trouvons parfois le lieu en premier, parfois nous avons un pitch en tête et c’est le choix du personnage qui va nous guider vers le lieu… Elaborer un synopsis peut être utile. Il faut imaginer les motivations du personnage que vous allez incarner, quelle est son histoire, son passé, ses obstacles, ses buts? L’anticipation du synopsis vous permettra d’adopter les bonnes attitudes et les bonnes poses lors du shooting. N’hésitez pas à étoffer le synopsis! Cela vous permettra de faire une mise en scène et probablement un décor ou une accessorisation digne de ce nom!
STYX 1

Le mythe

Si vous aimez donner une profondeur supplémentaire à vos projets, se référer à un mythe peut être constructif. Cela vous aiguillera dans le sens global que vous souhaitez véhiculer, et dans les pistes d’interprétation que vous laisserez aux spectateurs. Carl Jung disait justement qu’à la base de nos rêves siégeaient de grands mythes et archétypes fondateurs, que ces derniers faisaient partie de ce qu’on nomme l’inconscient collectif. Je pense aussi que nous sommes hantés par certains mythes, ce sont des fables, des histoires tellement universelles qu’elles sont aisément appropriables et interprétables. De mon côté, les mythes qui me fascinent sont ceux de Prométhée, de Léda, de Lilith, de Perséphone… ceux ayant trait à la connaissance ou à la place de la femme. Empruntez un recueuil de mythes et laissez-vous guider… vous verrez rapidement quel mythe vous fascine le plus, pourquoi ne pas partir de là pour votre prochain shooting?
LILITH_CROIX

Le costume

Le costume est la traduction sapologique des intentions de votre personnage. Le choix des coupes et des couleurs va faire référence à sa personnalité, ses goûts. Vous n’allez pas vous vêtir en fushia si vous voulez interpréter l’ange de la mort! Renseignez-vous sur la symbolique des couleurs, lisez les livres de Michel Pastoureau, écumez les sites parlant de la psychologie des couleurs, vous y glanerez de précieuses informations.
14_SMOKY_lucy

Les accessoires

Le vêtement demeure la base qu’il faut à présent enrichir à l’aide d’accessoires. Pensez à ce que vous désirez mettre en avant : votre regard? vos jambes? vos épaules? vos mains? Commencez à réfléchir aux poses que vous allez prendre. Les accessoires doivent être mis en valeur, et non pas desservir les poses en étant mal adaptés à votre morphologie, à vos mouvements. Une reine de Saba peut porter autant de bracelets, de bagues et de colliers qu’elle le souhaite! Par contre une âme errante optera plus pour le dépouillement… Visez la cohérence de votre tableau!
4

Le make-up

A l’instar des accessoires, le maquillage est là pour souligner ou gommer certaines expressions. N’hésitez pas à y aller franchement. Si votre thème n’est pas celui de l’épurement, vous pouvez faire des expériences. Coloriez en dépassant les lignes… Saupoudrez vos joues de paillettes, vos yeux de couleurs flash… En fonction de votre pitch, jouez le jeu à fond! N’oubliez pas la coiffure, le chapeau, ou la perruque… Ce serait dommage de soigner le make-up et d’oublier la coiffure. Cela pourrait créer une potentielle incohérence, notamment en cas de coiffure trop sophistiquée par rapport au thème global.
38_Bis_COLOR_lucy

La pose, l’interprétation

Avant le shooting, anticipez vos poses. Préparez les devant le miroir, observez ce qui vous semble être le plus flatteur pour votre visage, votre corps et bien sûr, le plus cohérent avec votre pitch. Vous pouvez prendre quelques photos à l’aide du retardateur pour vous faire une idée plus précise. Dans un souci d’harmonie globale, je vous conseille de vous mettre légèrement de côté pour montrer votre taille, de baisser un petit peu la tête et de travailler sur un contact visuel profond, chargé. Relâchez bien la mâchoire, ne pincez pas les lèvres, évitez de montrer le blanc des yeux. Connaissez-vous votre meilleur profil? Prenez quelques poses et photos pour le déterminer. Si vous voulez mettre en avant vos bras et vos mains, vérifiez les positions qui ne vont pas grossir inutilement vos bras, donner l’impression que vous êtes tendue (main qui s’agrippe…). Avant le shooting, votre corps doit être parfaitement relâché, assoupli, et votre esprit doit être serein. Je vous le dis, si vous êtes tendue, anxieuse, complexée, cela se verra immédiatement. Jusque dans la position des doigts sur la photo. Ce n’est pas à prendre à la légère, et c’est ce qui fait la différence entre une interprétation intéressante et une excellente interprétation d’un personnage. On dira qu’on ne vous reconnaît pas? C’est bon signe, c’est que vous étiez totalement dans votre personnage, dans votre émotion.
Si pour vous incarner un personnage est trop abstrait, vous pouvez travailler, brainstormer autour des émotions que ce personnage a pu ressentir. C’est un véritable travail d’acteur que vous allez devoir accomplir là. Appropriez-vous les émotions en question… tout votre corps doit pouvoir témoigner de cette émotion. Mais le plus important  sera évidemment le regard. Il doit être franc et intense. Ne faites pas dans la demi-mesure.

3

La lumière

Travailler à la lumière naturelle me paraît beaucoup plus intéressant que d’utiliser des lumières artificielles qui vont donner l’impression que tout est en plastique reluisant! Privilégiez les ciels torturés, les couchers de soleil et cette fameuse golden hour plutôt qu’un soleil radieux à midi qui va vous précipiter dans la catastrophe de la surexposition : tout sera blanc et cramé.
Une fois la bonne lumière trouvée, n’hésitez pas pour certains portraits à utiliser le flash pour illuminer le visage du sujet, et mieux encore : à utiliser différents réflecteurs. Doré pour radoucir la lumière, argenté pour rajouter du froid… Le réflecteur fait une sacrée différence!
hermes-13

baby50s-15

L’angle de vue

Choisir son angle de vue avec soin permet de définir votre style et vos intentions. Une contre-plongée donnera de l’importance au sujet, le fera paraître plus grand aussi. Attention au double menton par contre! Le modèle doit absolument être conscient de son corps et le photographe attentif à ne pas dévaloriser son sujet. Une vision en plongée fera paraître le modèle plus petit, vulnérable. Un angle de vue un peu en diagonale peut donner un sentiment de chaos, de nausée.
Souhaitez-vous centrer votre sujet ou non? Il existe plusieurs écoles à ce sujet. L’école classique veut décentrer le sujet de la photo, mais de nombreux fans de photo « graphique » aiment centrer le sujet, travailler sur la symétrie des deux côtés pour donner une impression de maîtrise, d’organisation naturelle et propre de la scène où l’on portera toute son attention sur le sujet. A vous de voir ce que vous préférez, pour quels résultats.

hermes-7

La colorimétrie, l’atmosphère

Cette phase est plutôt celle de la retouche. En fonction de l’histoire que vous racontez et de l’ambiance que vous voulez créer, vous tendrez plus à refroidir votre image, à opter pour des tons bleus, gris, verts. Si au contraire vous optez pour des tons chauds, dorés, vous aurez au préalable travaillé aux heures précedemment citées : l’heure dorée (19h en été, 17h en hiver), au moment du coucher du soleil ou du lever…
Il est essentiel de penser à votre atmosphère avant le choix de votre costume, accessoires, lieu et make-up aussi!

15_SMOKY_lucy

La rédaction

Enfin, même si une image vaut mille mots, vous aurez certainement envie de raconter une histoire : peut-être s’agira-t-il de votre processus créatif, d’une histoire romancée, de votre analyse sémiologique… en tout cas, travaillez votre style, il s’agit ici de faire honneur à vos photos!

Trois blogs mode au storytelling de fou

Louise :

Matoushi :

Marie-Camille :

DSC_7307.jpg

 

 

Publicités

27 commentaires sur « Blogs mode : l’art du storytelling »

  1. Merci pour tous ces conseils ! Comme tu le dis, il faut pouvoir se démarquer et tes conseils tombent à pique là-dedans pour rendre les choses différentes. Et au passage (même si c’est le plus important ^^), tes photos coupent tout simplement le souffle ! Elles sont magnifiques 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’en apprend des choses avec toi c’est fou ! Ce sujet est vraiment super intéressant, j’ai adoré lire ton article ! Tes photos sont juste sublimes ! Quand je vois le travail qu’il y a derrière je ne peux dire que bravo ! Personnellement j’adore la photographie mais je n’arrive jamais à avoir le rendu souhaité et c’est tellement frustrant ! L’idée que j’ai en tête ne ressort jamais… mais je suis motivée à m’améliorer et ton article est un super bon point de départ. Merci pour ce partage, ton travail est fou bravo !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu es adorable, mille mercis!!! Je comprends tellement ta frustration par rapport à la photo… Je suis exactement comme toi, et c’est en partie la raison pour laquelle je demande à de supers photographes de matérialiser mes idées en photo! Je deviens simplement le vaisseau de mes émotions et de mes rêveries, et le paysage parle de lui-même, accompagne mon interprétation… Hâte de voir tes futures rêveries photographiques !! Je t’embrasse!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s