La célébration de la marginalité dans la photographie

C’est un sujet totalement passionnant, puisque les photographies sont des témoignages d’époques que nous n’avons pas connues, mais dans lesquelles nous pouvons totalement nous immerger. Tout d’abord, qu’est-ce que la marginalité et la marginalisation?

Etymologie : de marginal, venant de marge, venant du latin margo, bord, bordure…

Marginal

L’adjectif « marginal » qualifie ce qui est en marge d’un texte, ce qui n’est pas essentiel ou pas important quelqu’un qui vit en marge de la société.

Marginalisation

La marginalisation est le fait de rendre marginal, de se marginaliser ou d’être marginalisé.

En sociologie, la marginalisation est le fait, pour un individu ou un groupe d’individus, de s’écarter de la norme de la société, de s’en exclure ou d’en être exclu avec une rupture, parfois brutale des liens sociaux. Le terme est d’un usage récent (seconde moitié du XXe siècle).
Ex : la marginalisation des sans-logis.

La marginalisation sociale peut être choisie par un individu désireux de vivre en marge de la société, de manifester le refus d’un mode de vie, de protester contre certains travers de la société. Mais, souvent elle est subie, comme la conséquence d’une ségrégation, d’une stigmatisation, d’une exclusion sociale, d’anomie, d’une désocialisation, d’un handicap, d’un comportement à risque, d’une déviance Lire la suite de « La célébration de la marginalité dans la photographie »

Publicités

Quatre artistes qui mêlent désir, angoisses, mort & au-delà, quatre inspirations fondatrices

Au quotidien, une myriade d’images et de visions nous hantent, provoquent de réguliers cauchemars, stimulent notre imaginaire et forgent notre prisme de perception. Mon attrait pour les arts visuels a toujours été présent, même si je creuse cet intérêt seulement depuis que j’enseigne en filière artistique, comme si une retenue voire presque un tabou avait été levé par le devoir professionnel. A présent, j’ai l’impression de passer le plus clair de mon temps en quête d’inspirations visuelles, conceptuelles, à imaginer des compositions, à repérer les lumières, les ombres, les atmosphères, et tout ce qui évoque le monstrueux. J’ai décidé de faire une petite sélection, une tétralogie totalement subjective de ce qui a pu conditionner mon univers intérieur, même si nombre de mes articles aujourd’hui se veulent plus frivoles et consensuels peut-être, je n’oublie pas l’essence du blog qui est d’aller farfouiller au-delà du miroir… Lire la suite de « Quatre artistes qui mêlent désir, angoisses, mort & au-delà, quatre inspirations fondatrices »

Balenciaga, l’oeuvre au noir

Le lieu

Le choix du Musée Bourdelle provoque un vrai dialogue entre les créations de Balenciaga et les statues de Bourdelle, offrant des contrastes dramatiques et toute la dimension épique et tragique que méritent les robes du créateur. Lire la suite de « Balenciaga, l’oeuvre au noir »