Jungle Magic

“I am she who lifts the mountains
When she goes to hunt,
Who wears mamba for a headband
And a lion for a belt.
Beware!
I swallow elephants whole
And pick my teeth with rhinoceros horns,
I drink up rivers to get at the hippos.
Let them hear my words!
Nhamo is coming
And her hunger is great.

I am she who tosses trees
Instead of spears.
The ostrich is my pillow
And the elephant is my footstool!
I am Nhamo
Who makes the river my highway
And sends crocodiles scurrying into the reeds!” 
― Nancy FarmerA Girl Named Disaster Lire la suite de « Jungle Magic »

Publicités

Museum d’histoire naturelle : GO WILD OR GO HOME ! Retour à la Femme Sauvage

Il y a environ deux mois, je suis allée explorer le magnifique Museum d’histoire naturelle. Pour l’occasion, j’avais envie de revêtir ma veste léopard (faux fur of course) de la sublime boutique Space Vintage (Marseille). Histoire de me sentir en connexion avec le lieu. C’est marrant d’ailleurs ce besoin constant d’associer ses fringues au lieu qu’on va visiter. Je ne peux pas m’en empêcher. Lorsque je suis allée voir la comédie musicale La Famille Addams, il fallait que je revête la robe de Mercredi… C’est une habitude, un truc qui m’éclate, et une façon de me sentir réellement connectée au lieu ou à l’évènement.

Me balader en léopard et en docs au milieu de cet incroyable cimetière de créatures magiques m’a fait sourire. Il y avait ce décalage profond et ce lien ténu entre instinct de vie, rugissement, clairon de sa présence et de sa vigueur face à cette mort figée, magnifiée, passée au crible et à la loupe. Même si les musées sont l’oeuvre des hommes, c’est important d’imaginer toute cette faune, cette flore vivantes et bouillonnantes. L’instinct de vie et de survie à son apogée, l’animal est bien plus vivant, vif et vigoureux que la plupart des humains englués dans une routine, absorbés et contenus dans des codes sociétaux. Lire la suite de « Museum d’histoire naturelle : GO WILD OR GO HOME ! Retour à la Femme Sauvage »

Petite robe à pois spotted in Montmartre!

Quelques souvenirs de notre été indien, de ma tenue d’exploration urbaine, de nos découvertes colorées et fun à Montmartre…

9 Lire la suite de « Petite robe à pois spotted in Montmartre! »

We are storm, fire and blood

Listen to the words of the Great Mother, who was of old also called Artemis; Astarte; Diana; Melusine; Aphrodite; Cerridwen; Dana; Arianrhod; Isis; Bride; and by many other names.
Whenever ye have need of anything, once in a month, and better it be when the Moon be full, then ye shall assemble in some secret place and adore the spirit of me, who am Queen of all Witcheries.
There shall ye assemble, ye who are fain to learn all sorcery, yet have not yet won its deepest secrets: to these will I teach things that are yet unknown.
And ye shall be free from slavery; and as a sign that ye are really free, ye shall be naked in your rites; and ye shall dance, sing, feast, make music and love, all in my praise.
For mine is the ecstasy of the spirit and mine also is joy on earth; for my Law is Love unto all Beings.
Keep pure your highest ideal; strive ever toward it; let naught stop you or turn you aside.
For mine is the secret door which opens upon the Land of Youth; and mine is the Cup of the Wine of Life, and the Cauldron of Cerridwen, which is the Holy Grail of Immortality.
I am the Gracious Goddess, who gives the gift of joy unto the heart. Upon earth, I give the knowledge of the spirit eternal; and beyond death, I give peace, and freedom, and reunion with those who have gone before. Nor do I demand sacrifice, for behold I am the Mother of All Living, and my love is poured out upon the earth.
Hear ye the words of the Star Goddess, she in the dust of whose feet are the hosts of heaven; whose body encircleth the Universe; I, who am the beauty of the green earth, and the white Moon among the stars, and the mystery of the waters, and the heart’s desire, call unto thy soul. Arise and come unto me.
For I am the Soul of Nature, who giveth life to the universe; from me all things proceed, and unto me must all things return; and before my face, beloved of gods and mortals, thine inmost divine self shall be unfolded in the rapture of infinite joy.
Let my worship be within the heart that rejoiceth, for behold: all acts of love and pleasure are my rituals. And therefore let there be beauty and strength, power and compassion, honour and humility, mirth and reverence within you.
And thou who thinkest to seek for me, know thy seeking and yearning shall avail thee not, unless thou know this mystery: that if that which thou seekest thou findest not within thee, thou wilt never find it without thee.
For behold, I have been with thee from the beginning; and I am that which is attained at the end of desire.

The Charge of the Goddess, Doreen Valiente

Lire la suite de « We are storm, fire and blood »

Ancient Greece

La Grèce est souvent associée à deux couleurs récurrentes : le blanc immaculé des façades peintes à la chaux ainsi que le bleu céruléen de la mer Méditerranée. Plus rarement on lui associe un rouge profond, un rouge sang, digne d’un Valentino. Peut-être que ce penchant de plus en plus grand pour le rouge me vient de mes racines catalanes, de ce goût immodéré du spectacle, du besoin d’être LÀ. Je shine donc je suis. Lire la suite de « Ancient Greece »

Girls’ Night Out

Let’s be trendy socialites, just for tonight!

Quelques photos de nos écarts alcooliques (mais classes!) dans un lieu chaleureux et convivial en la charmante compagnie de Jim (photographe, vidéaste officiel du Sud et co-créateur de Humans of Perpignan!) et Elsa, amie multi-talents qui possède plusieurs cordes à son arc : tapissière professionnelle (ses créations ici), créatrice de bijoux et vêtements (voir ici!), et décoratrice merchandiser multilingue (Elsa parle couramment français, anglais, norvégien mais aussi un peu de portugais, allemand et chinois ainsi que quelques autres langues scandinaves !)

girls cocktails gondolys

Quoi de mieux qu’un spritz pour une véritable girls night out (+ boy!)? Lire la suite de « Girls’ Night Out »

Angelina, rue de Rivoli

Il est rare pour moi de faire des articles « découverte », mais je sens que cette année sera placée sous le signe de l’exploration parisienne et de ses méandres. Il est bien probable qu’en plus des articles de fond, je vagabonde de manière plus distraite de lumière en lumière pour ramener ici quelques perles.

La première perle est un salon de thé situé rue de Rivoli appelé « Angelina ». Sa décoration soignée de style belle époque nous ramène au début du XXème siècle, où j’imagine de fins esthètes lettrés y élire domicile le temps d’un thé pour s’adonner à leur rituel hebdomadaire. Les murs sont ornés de fresques, de moulures, de dorures et de colonnes corinthiennes mêlant l’art nouveau au classicisme. Majestueux et sublime, ce bâtiment peut s’enorgueillir d’une situation géographique idéale : depuis l’étage, la vue donne sur Lire la suite de « Angelina, rue de Rivoli »