How to be a Party Girl in the 1920s

1927.
La fête bat son plein, tous les invités sont dans le living-room en train de danser, de rire et d’échanger des regards plein d’étincelles. Le champagne coule à flot et le gramophone hurle « Let’s misbehave » de Cole Porter. Le manoir d’en face n’attend que moi! Du pêche sur les paupières et sur les joues, des lèvres grenat, un trait d’eyeliner, un turban pour domestiquer les cheveux en bataille (il est 18h du matin, je me réveille tout juste, je suis un oiseau de nuit!). Des talons vernis, du rouge sur les ongles, j’ai presque fini… Ah oui, ma robe! Je me pare de quelques étoffes veloutées légèrement osées (OMG on ne voit que mes jambes!) et saisis la bouteille d’un sirupeux alcool italien aromatisé à la rose… J’arrive!

DSC_1394DSC_1405DSC_1408

DSC_1417DSC_1426DSC_1444

There’s something wild about you child
That’s so contagious
Let’s be outrageous–let’s misbehave!!!

DSC_1454DSC_1459

DSC_1462    DSC_1465

DSC_1485

DSC_1478

Tenue
Robe en velours vert Boohoo (le modèle est ici en noir et ici en vert émeraude, version longue)
Boa en fausse fourrure Ebay
Kimono fleuri H&M dans le même style
Escarpins Glitterati
Turban acheté à un particulier
Collants couture Calzedonia
Bracelet/Bagues Newlook & Claire’s

Bouteille de moscato à la rose « Al Vino dell’ Amore » (excellent!)

Photos
Pierre

Soldier Freak [Street Style]

Pour l’intitulé de ce look, je n’arrivais pas à choisir entre l’évocation du petit soldat en bois et le performer de cirque au temps des Freaks (rappelons le, et Diane Arbus le disait si bien « Most people go through life dreading they’ll have a traumatic experience. Freaks were born with their trauma. They’ve already passed their test in life. They’re aristocrats. ») alors j’ai tout simplement choisi les deux! Lire la suite de « Soldier Freak [Street Style] »