De la nécessité de nourrir notre anti-héros intérieur

Nous traversons nos vies, souvent avec calme et modération, quiétude et raison. Ces longues plages de placidité sont de temps à autres entrecoupées d’épisodes de perdition, de sédition et autres petits péchés aux accents judéo-chrétiens que l’on se fait un plaisir de commettre. Il y a dans ces petits péchés (décennaux à tout casser) d’infimes plaisirs salvateurs, des palpations nécessaires de son pouls une fois par décade : toujours là, bien vivant.

2

Mais la majorité de sa vie, nous la passons dans la peur de ne pas faire ce que nous sommes supposés faire, ne pas être ce que nous devrions être, et prendre les mauvais chemins pour mieux attendre une providentielle bifurcation.

Si l’on plaquait une loupe sur ces plages de placidité, l’on pourrait observer avec une parfaite acuité de longues et rébarbatives semaines alimentées par Lire la suite de « De la nécessité de nourrir notre anti-héros intérieur »

Publicités

Lucy Westenra, ou la nébuleuse vampirique

11_LUCY_bnw“And then as we looked the white figure moved forwards again. It was now near enough for us to see clearly, and the moonlight still held. My own heart grew cold as ice, and I could hear the gasp of Arthur, as we recognized the features of Lucy Westenra. Lucy Westenra, but yet how changed. The sweetness was turned to adamantine, heartless cruelty, and the purity to voluptuous wantonness.”

Dracula,
Bram Stoker about Lucy Westenra

Le deuil de la pureté

Pour ce photoshoot, je voulais incarner la fiancée morte : jadis pure, à l’âme pour toujours souillée. C’est la figure que l’on retrouve chez le personnage de Lucy Westenra dans Dracula. La fiancée se réveille après une mort soudaine et prématurée (dérobée à sa jeunesse et à ses préoccupations frivoles par Dracula himself). Devenue une forme d’entité vampirique, elle flotte dans une enfourchure symbolique, Lire la suite de « Lucy Westenra, ou la nébuleuse vampirique »

Au croisement des éléments

A l’occasion des vacances s’approchant à grand pas et par grand besoin de décompresser pour certains, nous sommes partis une journée à Noirmoutier entre amis. Au-delà de la torride torpeur qui nous fit explorer avec d’autant plus d’ardeur la fraîche vasteté océanique pour ne faire qu’un avec TOUS les éléments, nous avons pu vadrouiller comme des touristos et expérimenter la marée montante. Un paysage et des sensations uniques (bien que moins épiques que ce que l’on peut se représenter puisque nous ne nous sommes pas frottés à la possibilité de se laisser emporter comme des méduses échouées). Lire la suite de « Au croisement des éléments »

Pink Zebra

I want that red velvet
I want that sugar sweet 

Aujourd’hui c’est un look pop et pétillant que j’arbore. J’ai voulu mixer deux teintes proches : du rose et du rouge en essayant de ne pas trop me la jouer binaire non plus (accessoires dorés, cuivrés et bleus). J’ai ressuscité une vieille robe achetée il y a de nombreuses années à H&M sur laquelle j’avais totalement craquée pour sa couleur et son motif original. J’ai de même chaussé mes escarpins rouges chéris avec lesquels je peux marcher plusieurs kilomètres dans la ville! Lire la suite de « Pink Zebra »

Toujours Toi !

Le look d’aujourd’hui est composé d’un camaïeu de gris et de bleu assorti d’une pointe de fantaisie. Deux pièces fortes se retrouvent côte à côté : jupe noire à sequins verts et bleus et tee-shirt graphique/spatial/tigre, adoucis par le gros gilet gris. En bas : collants noirs et bottines noires cloutées. Lire la suite de « Toujours Toi ! »

Look Loïs Lane

Avec les caprices du mois d’avril viennent les joies vestimentaires! J’ai retrouvé ce trench coat dans mon armoire d’enfance : je l’avais acquis quand j’étais en licence il y a trèèès longtemps, et ne l’avais jamais ramené ici où j’ai 99% de mes accoutrements de l’année. Quelle belle surprise que de tomber dessus à nouveau! Il n’a pas pris une ride, et sa couleur me permet de porter cette robe près du corps que je ne porte plus très souvent d’ailleurs non plus, assortie d’une ceinture-bijou pour bien marquer la taille (mon obsession!). Le drapé du haut contrastant avec l’aspect moulant du bas donne un côté très élégant à l’ensemble, et le trench vient apporter la touche de « urban class »! Lire la suite de « Look Loïs Lane »

How to be a Party Girl in the 1920s

1927.
La fête bat son plein, tous les invités sont dans le living-room en train de danser, de rire et d’échanger des regards plein d’étincelles. Le champagne coule à flot et le gramophone hurle « Let’s misbehave » de Cole Porter. Le manoir d’en face n’attend que moi! Du pêche sur les paupières et sur les joues, des lèvres grenat, un trait d’eyeliner, un turban pour domestiquer les cheveux en bataille (il est 18h du matin, je me réveille tout juste, je suis un oiseau de nuit!). Des talons vernis, du rouge sur les ongles, j’ai presque fini… Ah oui, ma robe! Je me pare de quelques étoffes veloutées légèrement osées (OMG on ne voit que mes jambes!) et saisis la bouteille d’un sirupeux alcool italien aromatisé à la rose… J’arrive! Lire la suite de « How to be a Party Girl in the 1920s »